Menu
Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 935

La viande est un aliment conseillé aux sportifs

Chez les sportifs, les besoins en protéines sont supérieurs à ceux des non-sportifs. En effet, les protéines doivent permettre le renouvellement des cellules endommagées par l’activité physique ainsi que l’accroissement musculaire.

Les apports nutritionnels conseillés pour les "grands sportifs" qui pratiquent au moins 1 à 2h d’entrainement 4 ou 5 jours par semaine, sont :

  • De 1,2 et 1,4 g de protéines/kg de poids corporel par jour pour les sports d’endurance
  • De 1,3 et 1,5 g de protéines/kg de poids corporel par jour pour les sports de force
  • Jusqu’à 2,5 g/kg de poids corporel par jour en période de développement musculaire.

L’augmentation de la ration protéique doit tenir compte de nombreux facteurs dont l’âge, le sexe, le type d’effort et sa durée... Pour couvrir ces besoins par l’alimentation, il est recommandé de maintenir dans l'alimentation, les produits d’origine animale, tels que la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers, qui apportent des protéines dites de "haute valeur biologique". Celles-ci, contrairement aux protéines végétales, contiennent la totalité des acides aminés indispensables et en bonnes proportions.

Chez les femmes sportives, les besoins en fer sont souvent accrus du fait de l’augmentation des pertes de fer pendant l’effort (chocs sous la voûte plantaire, sueur...) et de l’accélération, via l’hémoglobine, de la synthèse des globules rouges nécessaires à l’oxygénation de l’organisme. Il est donc indispensable que le sportif et la sportive soient attentifs à la couverture de leurs besoins en fer.

La viande apparaît comme un aliment intéressant pour couvrir ces besoins car elle est riche en fer héminique facilement absorbé par l’organisme. De plus, elle favorise l’absorption du fer non héminique contenu principalement dans les végétaux.

Les viandes les plus riches en fer sont, par ordre décroissant :

  • Le boudin
  • Le foie
  • Les rognons
  • Le bœuf
  • L’agneau
  • La viande chevaline
  • Les viandes blanches (et le poisson)

  • Source : "Analyses des compositions nutritionnelles des viandes, CIV-INRA, 2006-2009"

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Retour en haut